15-17 days

Voyage sur la route birmane : de Chine au Myanmar

Combiné Chine-Myanmar de Kunming à Yangon

Carte
EXTENSIONS: LAOS, VIETNAM, MYANMAR
CIRCUIT INDIVIDUEL & SUR MESURE

Le voyage, le long de la route birmane de la Chine au Myanmar est, du point de vue de l'Histoire, des paysages et de la culture, l'un des voyages les plus spectaculaires en Asie du sud-est. Depuis les montagnes enneigées autour de Lijiang, capitale de l’ethnie Naxi, vous voyagerez sur les traces du général Stilwell et de « sa » route birmane jusqu’à l'ancienne ville royale de Mandalay, au cœur du Myanmar. C’est sur cette ancienne route de la soie méridionale que l’influence du bouddhisme se développa grâce au commerce entre les caravanes possédant du jade de Birmanie et celles ayant du coton de Chine. Ce voyage, plein de contrastes et d'excitation, vous enthousiasmera ! Ce tour unique à l’écart des sentiers battus est un dépaysement total.  Comme disait l’écrivain britannique, Rudyard Kliping « La Birmanie est un pays différent de tout ce que tu connais ». Mystérieuse, fascinante et longtemps méconnue, La Birmanie devenue aujourd’hui le Myanmar reste étonnant par l’hospitalité et la gentillesse de son peuple et son style de vie traditionnel et unique.

 

Tour Information

SUR LA ROUTE ANTIQUE DE BIRMANIE

Voyage le long de la route de Birmanie

Un voyage le long de la légendaire « route birmane » de la province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine à la ville du temple de Bagan au Myanmar est un régal très spécial, non seulement culturellement, mais aussi pour ses paysages. Du point de vue historique, la « route birmane » entre la Chine et la Birmanie a joué un rôle très important entre les deux pays.

En vérité, la route birmane a toujours été une route commerciale pour les marchandises entre la province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine et l'État Shan en Birmanie. C'était surtout le précieux et recherché, Jade vert qui était échangé le long de cet axe.

Toutefois, cette route commerciale a attendu jusqu'à la Seconde Guerre mondiale pour se faire connaitre. La route birmane a soudainement pris un rôle vital pour la Chine dans la guerre contre le Japon. Lorsque les Japonais ont conquis la Chine orientale en 1941 et ainsi coupé la Chine des lignes d'approvisionnement de l'Ouest, cette vieille route commerciale entre le Yunnan et la Birmanie a pris un rôle très nouveau et décisif.

En raison des nombreuses années d'isolement du Myanmar du reste du monde, il n'était pas possible pour les touristes de traverser la frontière terrestre de la Chine au Myanmar. Ce n'est que récemment que le passage frontalier de Ruili a été ouvert pour les visiteurs.

LA CONSTRUCTION DE LA ROUTE DE BIRMANIE 

Pendant la Seconde Guerre mondiale cette route construite par les Chinois avec l’aide des Alliés, eut un rôle stratégique pour approvisionner les troupes nationalistes du Guomindang de Tchang Kaï- chek qui luttaient contre l’armée japonaise.

La Route de Birmanie a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale 

La route de Birmanie entre Lashio et Kunming a été construite rapidement et au prix d`efforts énormes !

On compte jusqu’à 200 000 travailleurs chinois engagés dans la construction de cette route à travers le paysage montagneux de la province du Yunnan. Les fournitures arrivaient à Rangoon (Yangon), la capitale de Birmanie.

De là les marchandises étaient chargées dans des trains pour être transportées pendant plus de trente heures via Mandalay à Lashio. Lashio est jusqu'à aujourd'hui le terminus du chemin de fer birman.

De Lashio, les marchandises étaient acheminées par camion le long de la route birmane à travers l'État montagneux Shan dans le nord-est de la Birmanie jusqu'à Ruili, la ville limitrophe de la Chine. On répartissait le matériel le long de la partie chinoise pour y construire la route birmane via Baoshan, Kunming, puis Chongqing. Chongqing était alors le siège de Tchang Kaï- chek et pour une courte période la capitale de la Chine.

« LA ROUTE DE LA BUTTE (HUMP) » ET LES TIGRES VOLANTS

Les légendaires Tigres Volants (Flying Tigers)

Avec l'invasion de la Birmanie et l'occupation du port de Rangoon (Yangon) par les Japonais en 1942, la fourniture d'armes et de munitions à la Chine via la route birmane a été interrompue.

Dès lors, les forces alliées ont été forcées d'envoyer toutes les fournitures au Kuomintang par un pont aérien entre Assam en Inde et Kunming en Chine via l'Himalaya. La route sur les contreforts sud de la chaîne de l'Himalaya a été généralement appelé « la bosse » (hump) par les pilotes.

Des instruments de navigation insuffisants, des vents forts et des conditions météorologiques imprévisibles ont fait de ces voyages de transport sur « la bosse » une entreprise dangereuse. En outre, les pilotes sur la route de la butte volaient à des hauteurs pour lesquelles les avions n'étaient à ce moment-là que mal équipés.

Jusqu'à ce que les « Flying Tigers » interviennent, les avions de transport chargés étaient des proies faciles pour les avions de chasse japonais. Les « Flying Tigers » étaient un groupe de 350 pilotes américains et mécaniciens d'aéronefs qui ont participé sous le commandement du général claire Lee Chennault dans une action militaire (tenu secret), dont le but était de combattre les forces japonaises en Chine. Environ 400 avions ont été perdus au cours de ces vols sur le « Hump route ».

De 1942 à 1945, un total de 650 000 tonnes de matériel a été transporté sur « la bosse » par avion vers la Chine. Sur le vol de retour, les avions étaient pleins de soldats Kuomintang en partance pour une formation militaire en Inde.

LA ROUTE DU NORD DE LA BIRMANIE : « LA ROUTE DE STILWELL » OU LA ROUTE DE LEDO ”

Voyage sur la route de Birmanie, près du fleuve Nujiang, Baoshan

Ainsi, la section chinoise de la route birmane dans la province du Yunnan a été à nouveau ouverte aux approvisionnements de l'Inde.

Jusqu'à la fin de la guerre en août 1945 Ledo Road (Stillwell Road) a fonctionné pour juste un autre 6 mois et a finalement été oublié, en raison aussi de nombreuses années d'isolement birman du reste du monde.

Les dramatiques batailles de Kohima et Imphal à la frontière entre la Birmanie et l'Inde dans la première moitié du 1944 marquaient le véritable tournant du théâtre « birman-indien-chinois ».

En juin, le général Sato décida de se retirer de l'Inde et de revenir en Birmanie. Les forces alliées sous le commandement du général Slim commencèrent l'offensive pour reconquérir la Birmanie.En mars 1945 Mandalay est reconquis.

Alors que le nord de la Birmanie a été reconquis en 1945, le général Joseph Stilwell avait construit une route dans les conditions extrêmement difficiles de Ledo en Inde à Mong Yu (dans le Myanmar d'aujourd'hui) à travers la jungle de la Birmanie du Nord jusqu’à Kunming.

Cette jonction de route longue de 750 km a reçu le nom « Ledo Road », mais également celle de « Stilwell Road ». Ainsi, la section chinoise de la route birmane dans la province du Yunnan a été à nouveau ouverte aux approvisionnements de l'Inde.

Jusqu'à la fin de la guerre en août 1945, Ledo Road (Stillwell Road) a fonctionné et a finalement été oublié, en raison en de nombreuses années d'isolement birman du reste du monde.

KUNMING : FIN DE l’ANCIENNE ROUTE BIRMANE/DÉBUT DE VOTRE VOYAGE

Votre voyage le long de la route birmane commence à Kunming dans le sud-ouest de la Chine. Kunming, avec une population de 8 millions, est la capitale de la province du Yunnan. La ville jumelée avec Zurich est à plus de 1 900 mètres au-dessus du niveau de la mer, et en raison du climat agréable tout au long de l'année est appelée la ville du printemps éternel.

Le Temple Yuantong à Kunming dans la province du Yunnan date du 8e siècle

La ville de Kunming a été officiellement le point final des 1 800 km de la route partant de l'Inde passant par la Birmanie pour la Chine. De là, les approvisionnements de matériaux étaient transportés plus loin à Chongqing. Chongqing était pendant ces années de guerre la capitale temporaire de la Chine.

Cette ville fut fin du 19e siècle pour les Français le Yunnan-fou, la « préfecture du Yunnan ». En 1910, ces derniers inauguraient la ligne ferroviaire Kunming-Hanoi qui malheureusement a été interrompue sur la partie yunnanaise en 2003. Si Kunming a connu une forte expansion économique ces dernières années à l’image de beaucoup de villes chinoises, la ville a su garder une certaine douceur de vivre et reste une étape sympathique pour démarrer un voyage.

Le parc du lac d’Émeraude (Cui Hu) mérite d’être vu surtout le matin ou encore le dimanche. Ce parc est un lieu de rassemblement pour la population, les gens viennent y pratiquer le tai-chi, danser et jouer de la musique, faire une partie de cartes ou de mah-jong. En hiver, le lac est envahi de milliers de mouettes venant de Sibérie. L’été, ses eaux vertes se couvrent de lotus.

À 10 minutes de marche du Lac Émeraude se trouve le temple Yuantong. Le temple de la compréhension de toutes choses (Yuantong si) le plus ancien des temples bouddhiques de la ville. Situé sur de petites collines, ce temple a été fondé au 8e siècle avant d`être agrandi plus tard sous la dynastie mongole Yuan. Vous pouvez vous rendre aux pagodes de l`Est et de l`Ouest.

En chemin, arrêt au marché aux fleurs et aux oiseaux, même s’il a beaucoup changé ces dernières années il reste encore quelques maisons en bois centenaires, dont la plus vieille pharmacie de médecine chinoise traditionnelle de Kunming.

Continuation vers les anciennes portes de la ville et les pagodes de l’ouest et de l’est datant du 9e siècle. Détruites pendant la révolte musulmane les pagodes de l’ouest et de l’est ont été reconstruites au 19e siècle.

LA VIEILLE VILLE DE LIJIANG (UNESCO)

Promenade matinale dans les ruelles pavées de la vieille ville Lijiang, Yunnan

De la capitale du Yunnan, Kunming le voyage commence en train de nuit pour une durée d’environ huit heures à destination de Lijiang.

La ville de Lijiang signifiant « beau fleuve » en référence au Yang Tsé a été inscrite en 1997 patrimoine mondiale de L’UNESCO. Capitale de la minorité Naxi, la vieille ville est pleine de charme et de caractère dans un paysage spectaculaire.

Ce labyrinthe de ruelles pavées et de canaux reste parfaitement bien préservé et fait le charme de Lijiang. La belle ville de Lijiang se situe dans une vallée fertile à 2400 mètres d`altitude au pied de la dominante montagne du Dragon de Jade (Yulong Shan) haute de 5596 mètres. Nomades venus du Tibet il y a environ 2000 ans, les Naxi pratiquent une religion appelée Dongba (du nom des chamans Naxi) fortement imprégnée de Lamaïsme tibétain et de taoïsme.

Nous vous conseillons de grimper jusqu'à la colline du Lion, de là vous pourrez admirer une vue splendide sur les toits de la vieille ville de Lijiang.

À courte distance à pied de la vieille ville, vous pourrez visiter le parc de l'étang du Dragon Noir avec une vue magnifique sur la montagne de Dragon de Jade. Malgré le tourisme massif de Lijiang a préservé un certain charme, et une promenade tôt le matin à travers la vieille ville reste un incontournable lors de votre visite du Yunnan.

VOYAGE À SHAXI ET XIZHOU DANS LA PROVINCE DU YUNNAN

De Lijiang nous partons pour le pittoresque et bucolique village de Shaxi sur la route du thé et des chevaux.

Shaxi ancien comptoir commercial sur la Route du Thé et des Chevaux

Ce pittoresque village était un stop important sur la Route du Thé et des Chevaux. Les caravanes pratiquaient le commerce du thé venu principalement du Xishuangbanna (sud de la province du Yunnan) contre des chevaux et du sel en provenance du Tibet.

Comme le niveau d’eau du lac Erhai était en baisse, l’itinéraire des caravanes changea pour un parcours plus court et pour d’autres vallées. Le déclin de Shaxi commença et le village tomba dans une profonde somnolence.

Dans les années 90, le village retrouva sa gloire d’antan grâce à l’aide du gouvernement suisse et de l’Institut Fédéral de la Technologie qui rénovèrent Shaxi. À proximité de Shaxi (Sideng) se trouve la montagne de Shibao, on peut y voir des monastères et des statues rupestres datant de plus de 1300 ans. De Shaxi on peut s`y rendre à pied (comptez au moins deux heures par trajet) ou en voiture.

Continuation pour le village de Xizhou situé à 15 kilomètres de Dali et à proximité du lac Erhai. Le village de Xizhou est réputé pour sa belle architecture Bai (minorité ethnique de la région). Pour ceux qui cherchent le calme et la nature, Xizhou est le lieu idéal.

On trouve de nombreuses boutiques-hôtels de qualités pour séjourner à Xizhou.

Dans les alentours de Xizhou l'activité principale est l'agriculture. Le paysage plat autour du lac de Erhai est merveilleusement approprié pour de vastes excursions à bicyclette. Le village de Xizhou est également très approprié comme point de départ pour des excursions d’un jour à Weishan, Dali, ou encore au marché du lundi à Shaping.

SUR LA CÉLÈBRE ROUTE DE BIRMANIE

Le long de l’antique route de Birmanie : pont sur la Nujiang

Après avoir visité la vieille ville de Dali, nous empruntons la tristement célèbre route de Birmanie (Burma road) longue de 1200 kilomètres qui reliait Lashio et Kunming. Pendant la Seconde Guerre mondiale cette route construite par les Chinois avec l’aide des Alliés, eut un rôle stratégique pour approvisionner les troupes nationalistes du Guomindang qui luttaient contre l’armée japonaise.

À courte distance de Baoshan, la route birmane traverse le fleuve Mékong. La ville de Baoshan est située dans le sud-ouest de la province du Yunnan approximativement à mi-chemin entre Dali et Ruili. Baoshan est entouré de tous les côtés par des montagnes, d'où le nom Baoshan, qui signifie approximativement « protéger par les montagnes ».

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les forces alliées à Baoshan ont maintenu une importante base aéroportuaire dont, entre autres, les légendaires « Flying Tigers ». Baoshan était alors un point d'escale important pour les pilotes sur la route du « Hump », un pont aérien des forces alliées pour fournir le Guomindang de l'Assam en Inde en survolant l'Himalaya pour Kunming. Après la reddition japonaise le 2 septembre 1945, certains seigneurs de la guerre s’engagèrent dans le trafic de drogue d’où le nom de « route de l’opium ». De nos jours, la route est également surnommée la route « verte » en raison du commerce du jade.

De Baoshan le voyage continue, en partie le long de la route originale de la Birmanie, à travers la vallée de la rivière Nujiang jusqu'à Tengchong.

RUILI : TRANSITION ENTRE LE YUNNAN ET LE MYANMAR

Rencontre avec la population locale durant ce tour sur la Route de Birmanie

De la ville frontalière de Ruili vous passerez la frontière au Myanmar. La frontière animée et la ville commerçante restent un endroit fascinant, notamment en raison de sa diversité culturelle et ethnique. Vous y trouverez des Birmans, des Bengalis, des Pakistanais, des Indiens et des Thaïlandais qui sont presque tous actifs dans le commerce transfrontalier lucratif.

Dans Ruili il y a divers marchés intéressants et L'hébergement ne manque pas dans la ville. Le choix d'hôtels à Ruili varie d'un hôtel 5 étoiles luxueux à un hébergement simple 2 étoiles.

De Ruili vous voyagez plus loin le long de la route birmane à travers l'état de collines Shan dans le nord-est du Myanmar à Lashio. La ville de Lashio est encore aujourd'hui le terminus de la ligne de chemin de fer de Yangon. De là, toutes les marchandises sont acheminées par des camions et transportées via la route birmane directement à travers le nord-est de la Birmanie jusqu'à Ruili. Lashio est situé à environ 100 km de la frontière chinoise et profite de son commerce florissant avec la Chine. Près de 60 % de la population de Lashio est d'origine chinoise.

HSIPAW : UNE PRINCESSE SHAN SUR LA ROUTE BIRMANE

La petite ville de Hsipaw, État Shan, Myanmar

De la ville animée de Lashio, le voyage continue jusqu'à Hsipaw, à 75 km. Hsipaw est un endroit décontracté situé sur le plateau Shan au milieu d'un paysage merveilleux sur la rive de la rivière Dutthawaddy.

Hsipaw est devenu célèbre à cause du livre d'Inge Sargent, Twilight over Burma, ma vie comme une princesse Shan. Le livre décrit la vie de l'Autrichien Inge Sargent qui a étudié aux États-Unis à l'Université Fulbright a fait la connaissance de Sao Kya Seng riche exploitant de mines birmanes à une fête étudiante. Elle est tombée amoureuse de lui et l'a épousé deux ans plus tard.

Ce n’est qu'en le suivant dans sa mère patrie la Birmanie qu’elle découvrit que son mari n'était pas un étudiant normal, mais un Prince de l'état de la montagne birmane Hsipaw et un souverain de Shan. Le Prince Sao Kya Seng a été enlevé et tué en 1962 par le gouvernement contemporain du général Nwe nwin. Le « Palace », où Inge Sargent vivait alors avec Sao Kya Seng dans Hsipaw est officiellement autorisé à être visité depuis 2012.

L'atmosphère détendue de Hpisaw vous invite à vous relaxer dans cette ville. Bienvenue lors de votre voyage le long de la route birmane ! Une excursion en bateau sur la rivière Dutthawaddy ou une escapade en bicyclette dans les environs environnants est une expérience spéciale. Les hôtels à Hsipaw sont assez simples et sans fioritures.

VOYAGE EN TRAIN DE HSIPAW À PYIN-O-LWIN : SUR LE VIADUC GOTHEIK

Le viaduc de Gotheik entre Hsipaw et Mandalay, voyage en train au Myanmar

Le voyage en train sur la 100-Year-Old Railroad tronçon de Hsipaw à Pyin-O-Lwin sans aucun doute est l'un des moments de votre voyage le long de la route birmane. À un rythme tranquille le train vacille son chemin à travers le paysage montagneux de l'État Shan vers Mandalay.

La première ligne de chemin de fer au Myanmar a été construite en 1877 par les maîtres coloniaux britanniques de Yangon sur la rivière Irrawaddy. En 1884, la ligne de Yangon à Taungû a été ajoutée, et elle a été prolongée par les Britanniques après la chute du Royaume d'Ava et l'annexion de la Birmanie du Nord. Au tournant du siècle, une partie de 190 km qui s'étend de Mandalay via Hsipaw à Lashio a été rajoutée. Le terrain exigeant à travers les montagnes Shan a été un défi très spécial pour les ingénieurs. Une extension en Chine a également été prévue. Mais ce plan a été mis à l'écart après le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale et n'a jamais réalisé.

Lors de votre voyage de Hsipaw à Pyin-O-Lwin, vous traverserez le viaduc de Gotheik, 700 mètres de long et 250 mètres de haut, qui a été construit de 1899 à 1900. À cette époque, le viaduc de Gotheik était considéré comme le deuxième pont ferroviaire le plus haut du monde et était un coup de maître de la construction de pont de l'époque.

LA VILLE DE PYIN-OO-LWIN ANCIENNEMENT MAYMYO

En taxi local dans les rues de Pyin-O-Lwin, Myanmar

 Pyin-Oo-Lwin est une petite ville paisible, située à 1 100 mètres au-dessus du niveau de la mer. Pendant la période coloniale britannique, la ville était appelée Maymyo, et fut pendant les mois d'été la capitale du Myanmar.

Les nombreuses maisons coloniales Pyin-Oo-Lwin, dont certaines ont été merveilleusement rénovées, sont jusqu'à aujourd'hui les témoins silencieux de la présence de l'ancienne puissance coloniale britannique. Le flair colonial, les pistes de sable poussiéreux, une tour d'horloge donnée par la Reine Victoria, et les calèches de chevaux comme des taxis sont encore présents pour capturer l'imagination du visiteur.

Lors d'un voyage à Pyin-Oo-Lwin, vous devriez vraiment planifier une visite au parc Kandawagyi. Le parc Kandawagyi est situé au bord de Pyin-Oo-Lwin Est. Le week-end est un point de rencontre populaire pour les habitants. Les jardins bien entretenus ont été aménagés en 1915/1916 par l'ancien gouverneur britannique de Birmanie, Sir Harcourt Butler.

LE VILLAGE IDYLLIQUE DE YANDABO, MYANMAR

Le petit village de Yandabo est situé sur les rives de l’Irrawaddy et est un autre lieu d’intérêt lors de votre voyage le long de la route birmane. Le fleuve Irrawaddy, d'une longueur de 2170 km, est la bouée de sauvetage du Myanmar. Il sert en même temps de voie de transport.

Le village de Yandabo, stop atypique lors de votre voyage sur la route birmane

Le village de Yandabo, stop atypique lors de votre voyage sur la route birmane
Aux yeux du Myanmar, le village de Yandabo est d'une importance historique parce que le traité de paix entre le Royaume d'Ava et la compagnie de l'Inde orientale britannique a été signé en 1826.

Le « traité de Yandabo » a mis fin à la première des trois guerres birmanes et a marqué le début de la domination coloniale britannique en Birmanie.

Le village de Yandabo est connu aujourd'hui plutôt pour ses céramiques très précieuses. Pendant plus de 200 ans, la poterie dans toutes ses formes et variations a été produite à la main dans Yandabo.

Le séjour d'une nuit à Yandabo se déroule dans un petit hôtel de bon goût avec une vue sur l'Irrawaddy. On rejoint en 3 heures environ le village de Yandabo en voiture de Mandalayou encore en bateau le long de la rivière Irrawaddy.

CROISIÈRE DE YANDABO AUX TEMPLES DE BAGAN

À un rythme tranquille, vous naviguez sur le fleuve Irrawaddy en direction de la ville majestueuse de Bagan. La ville de Bagan est au centre du Myanmar, à environ 150 km au sud-ouest de Mandalay, sur les berges de la rivière Irrawaddy.

Avec plus de 2000 monuments religieux, Bagan est un des sites archéologiques les plus impressionnants d'Asie

Avec plus de 2 000 anciens temples et pagodes, Bagan est sans aucun doute l'un des sites archéologiques les plus impressionnants du monde.

Dès le premier millénaire après Jésus-Christ, les premiers édifices religieux furent érigés dans la région de Bagan. Cependant, le véritable apogée de Bagan a commencé avec le roi Anawrahta en 1044, il remplaça le bouddhisme mahayana en faveur du bouddhisme theravada-et a développé Bagan comme capitale d'un puissant premier royaume birman.

C'est à cette époque que la plupart des colossales et impressionnantes constructions de briques ont été installées autour de Bagan, dont les dimensions et les structures évoquent la stupéfaction incrédule des visiteurs encore mille ans plus tard.

Une autre expérience vraiment spéciale est aussi un vol en montgolfière sur la ville du temple à l'aube.

YANGON, LA CAPITALE DU MYANMAR

Bien que la capitale politique ait été transférée en 2005 à Naypyidaw dans les terres intérieures du pays, la ville de Yangon est toujours la capitale économique du Myanmar. Jusqu'à 1755, la ville s'appelait Dagon et appartenait à l'Empire Mon. Ses origines datent du Ve siècle avant Jésus-Christ. Après que toutes les villes de l’Empire Mon eurent été conquises par le roi birman Alaungphaya, il fit de Dagon la capitale de l'Empire birman en 1755. Il renomme la ville Yangon, ce qui signifie « fin de conflit ».

Coucher de soleil sur la pagode Shwedagon, Yangon, Myanmar

Yangon est une ville fascinante où il y a toutes sortes de choses qui n’attendent que d'être découvertes. Le centre de la ville se distingue surtout avec ses bâtiments coloniaux de l'époque de la domination coloniale britannique, dont beaucoup ont entre-temps été admirablement rénovées.

La plupart de ces bâtiments se trouvent entre Merchant Street et Strand Road. Il vaut également la peine de faire un tour à pied à travers les nombreuses rues parallèles entre les 17e et 23e rue, où les touristes sont rares, ce qui vous donnera un bon aperçu de la vie quotidienne des habitants.

Le centre géographique de la ville est la pagode d'or étincelante Sule à l'intersection de la rue Mahabandola et Sule Road.

Lors d'une visite à Yangon, vous ne pouvez pas, bien sûr, ne pas visiter la pagode de Shwedagon. La pagode de Shwedagon s'élève majestueusement sur une colline quelque peu au nord du centre-ville de Yangon ; son stupa central, une tour en forme de cloche, est visible de loin. Une expérience unique et très spéciale est la visite de la pagode Shwedagon tôt dans la soirée où la lumière artificielle des projecteurs remplace celle du soleil couchant. La pagode d'or commence à se démarquer en un contraste frappant avec le ciel couchant sur la ville de Yangon.

Tour Map

"...by far our most thrilling and diverse tour in Asia..."

   Susanne from Switzerland
 


"...we would like to extend once again our gratitude for the excellent support and the perfect organisation of our tour along the Burma Road..."

   Horst from Germany

Tour Itinerary

Jour 1: BIENVENUE À KUNMING

Voyage à Kunming la capitale De la province du Yunnan

La Capitale de la province du Yunnan située au sud-ouest de la Chine est à environ 1900 mètres d’altitude.

En raison de son climat agréable et tempéré presque toute l’année, Kunming est surnommée la ville du printemps éternel.

Prise en charge à l’aéroport de Kunming et transfert à votre hôtel.

Selon votre heure d’arrivée, petit tour à pied au centre-ville.

Visite des pagodes Est et Ouest ainsi que d’anciennes portes de la ville sur la place Jin Ma Bi Ji.

Diner dans un restaurant local afin de vous faire découvrir la cuisine du Yunnan.

Jour 2:   KUNMING – PARC DU LAC ÉMEURAUDE – FORÊT DE PIERRES – TRAIN DE NUIT POUR LIJIANG

La forêt de pierres dans la province du Yunnan

Départ pour le parc du lac d’Émeraude. Le matin les gens viennent pratiquer au parc le tai-chi, danser et jouer de la musique, faire une partie de cartes ou de mah-jong.

En hiver, le lac est envahi de milliers de mouettes venant de Sibérie. L’été, ses eaux vertes se couvrent de lotus.

Départ pour la forêt de pierres (environ deux heures de route), la région est habitée par Les Sani, branche de la minorité ethnique des Yi.

Visite de cet ensemble de pitons rocheux karstiques qui s’étend sur 80 ha. Promenade dans ce labyrinthe féerique par des sentiers et des passerelles. Certains rochers peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur. Le site est classé patrimoine mondial par l’UNESCO.

Retour à Kunming et train de nuit pour Lijiang.

Jour 3:   LIJIANG

Lijiang, capitale de l’ethnie Naxi

Arrivée à la gare ferroviaire de Lijiang où votre guide vous attendra pour vous conduire dans la vieille ville.

Promenade dans le labyrinthe de la pittoresque vieille ville de Lijiang.

Découverte de la culture Naxi, de leur religion appelée Dongba (du nom des chamans Naxi) et de leur mystérieuse écriture pictographique utilisée pour la transcription des mythes fondateurs.

Depuis 1997, la ville est inscrite au patrimoine mondial de L’UNESCO.

Visite du parc de l’étang du Dragon Noir ensemble de temples, pavillons, institut de recherche de la tradition Dongba et petit musée avec en arrière-plan la montagne du Dragon de Jade (Yu Long Shan) culminant à 5596 mètres.

Continuation vers le village de Yuhu où vécut de 1922 à 1949 le célèbre explorateur/botaniste Joseph Rock. Sa maison a été transformée en un petit musée.

Nuit dans la vieille ville de Lijiang.

Jour 4:  LIJIANG – SHAXI – XIZHOU

Le bucolique village de Shaxi, Yunnan, Chine

Départ pour le ravissant village de Shaxi. Shaxi était autrefois un comptoir commercial important sur la route du thé et des chevaux. Le village a été rénové et préservé avec l’aide du gouvernement suisse.

En chemin, visite de la montagne du trésor de pierres : Shibaoshan. Des sculptures rupestres de plus de 1300 ans sont le témoignage de la diffusion du bouddhisme mahayana dans la région à cette époque. Possibilité de retour à pied à Shaxi par un chemin empierré avec belle vue sur la vallée (environ 2 h, uniquement en descente et à plat) ou retour avec votre chauffeur.

Promenade dans le village de Shaxi. On peut encore observer les vestiges du passé à travers des maisons de nobles, des temples, des ponts, un théâtre Bai au cœur de la place du village.

Continuation du voyage pour le village de Xizhou.

Le village de Xishou est connu pour son architecture Bai bien entretenue. Promenade dans le centre du village. Possibilité de visiter l'ancienne résidence de la famille Yan, une magnifique maison en bois avec plusieurs courts intérieurs construits vers la fin du XIXe siècle.

Nuit dans un hôtel-boutique aménagé avec goût.

Jour 5:  LA ROUTE DE BIRMANIE: XIZHOU – DALI – BAOSHAN

Sur la Route de Birmanie, le fleuve Mékong

Soit à bicyclette ou à cheval traditionnel (environ 20 minutes), rejoignez la rive du lac Erhai. Une courte randonnée vous emmène à un promontoire à partir du quelle vous avez une belle vue sur le lac. Retour à l'hôtel.

Départ pour la vieille ville de Dali. Dali est situé sur la rive ouest du lac idyllique Erhai au pied de l'impressionnante montagne Cangshan, qui culmine jusqu'à 4 000 mètres de haut. Au IXe siècle, Dali fut la capitale du gigantesque Royaume du Nanzhao et plus tard du Royaume de Dali avant que la ville historique ne soit envahie par les Mongols.

La région de Dali est habitée principalement par le groupe ethnique Bai.

Bain de foule à travers le centre-ville. Visite d’un marché local, de l'église catholique en style Bai, et des anciennes portes de la ville.

À travers de splendides paysages, nous quittons Dali pour Baoshan en longeant la légendaire « route de Birmanie ». Lors de la Seconde Guerre mondiale, l’armée japonaise décida de couper les ravitaillements aux Américains situés dans le sud de la Birmanie.

Le Général américain Joseph Stilwell fit construire au prix d’efforts surhumain une route depuis Ledo en Inde via le nord de la Birmanie pour rejoindre Kunming la capitale du Yunnan en Chine. Passage du Mékong et continuation sur cette célèbre route pour la ville de Baoshan.

Nuit à Baoshan.

Jour 6:   BAOSHAN – TENGCHONG

Voyage au Yunnan : Le temple de Wofo près de Baoshan

Le matin avant de nous rendre à Tengchong, visite d’un magnifique temple adossé à la montagne contenant un Bouddha de jade blanc. Ce bouddha a été offert par le ministre des Affaires Etrangères de Birmanie après avoir visité la région en 1960.

Sur les traces du Général Joseph Stillwell et de « sa route de la Birmanie » (Burma road). La route nous emmène à travers de stupéfiants paysages de la vallée de Nujiang vers les impressionnants monts Gaolingong véritable « labyrinthe vert ».

Arrivée à Tengchong. Située à 1650 mètres d’altitude, Tengchong se trouve sur la ligne de faille du sous-continent indien et du continent asiatique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le canton de Tengchong a été le théâtre de violents combats entre les armées japonaise et chinoise. 

Nuit à Tengchong.

Jour 7:   TENGCHONG – RUILI

Après la visite aux sources chaudes (quelques 80 sources chaudes et environ 40 volcans ont valu à la région le nom de musée naturel de géologie), visite du musée de Tengchong qui présente une exposition intéressante sur l’histoire de la route antique de Birmanie et notamment le rôle important qu’a joué Tengchong et le Général Joseph Stillwell dans la défense des forces alliées contre l’envahisseur japonais durant la Seconde Guerre mondiale.

Continuation du voyage vers le Myanmar.

Arrivée en fin d’après-midi dans la ville Ruili frontalière avec la Birmanie. Le soir, possibilité de vous rendre au marché animé de nuit de Ruili.

Nuit à Ruili.

Jour 8:   RUILI – MUSE – HSIPAW

L’antique route de Birmanie et ses nombreuses minorités

Le matin transfert à la frontière. Une fois les formalités douanières terminées, nous atteignons Muse, ville birmane, qui depuis l'ouverture de la frontière commerce principalement avec la Chine. Dans les villages environnants vivent de nombreuses minorités des Lisu, Kachin, Palaung et Shan qui ont maintenu leur mode de vie traditionnel

Sur la piste de la fameuse vieille route de Birmanie, nous continuons notre voyage à Lashio. La ville de Lashio est toujours le terminus du chemin de fer birman et a été jusqu'à l'invasion japonaise en 1941, le point de départ de la légendaire route birmane.

Départ pour Hsipaw (Thibaw). Hsipaw est une petite ville rurale à l`atmosphère paisible au milieu d`un paysage scénique. Hsipaw est également connu grâce au livre de l`auteur Inge Sargent « Twilight over Burma : My life as a Shan princess ».

Ce village vous donnera l’occasion de vous imprégner de la vie locale et des coutumes du peuple Shan. Visite d’une usine à cigare ou cheroot, cigare vert de Birmanie connu au-delà des frontières du pays. Visite d'une production locale de pop-corn et d'une « usine à tisser », où le bambou est transformé.

 Nuit dans une pension simple à Hsipaw. 

Jour 9:   HSIPAW

Au contact de la population lors de ce tour au Myanmar

Le matin, vous visitez Hsipaw Haw (aussi appelé East Haw). Hsipaw Haw est une belle vieille maison coloniale entourée par des tamariniers, arbres que l’on retrouve beaucoup sur l’ile de la Réunion. Autrefois la résidence appartenait au Prince Shan Sao Kya Seng, qui a été enlevé en 1962 par le gouvernement de l'époque.

Le sort tragique du dernier prince Shan est écrit dans le merveilleux livre de sa femme autrichienne Inge Sargent, Twilight over Burma, ma vie de princesse Shan. L'atmosphère décontractée de Hpisaw, vous invite ä vous détendre et à marquer une pause durant votre voyage le long de la route birmane !

Croisière où vous naviguerez environ une heure sur la rivière Dutthtawaddy à bord d`un petit voilier pour profiter de magnifiques paysages. Promenade dans la vallée de l`autre côté de la rive à travers des plantations d`ananas, de citron, d`orange et de teck. Visite d`un monastère vieux de plus de 150 ans.

Le reste de l'après-midi est à votre disposition libre pour explorer Hsipaw.

Jour 10:   HSIPAW –LE VIADUC DE GOTHEIK – MAYMYO

Le passage du viaduct de Gotheik pès de Hsipaw, Myanmar

Le matin, transfert pour la gare ferroviaire de Hsipaw. Trajet de quatre heures en train pour vous rendre Maymyo (Phyn-OO-). Comparé à nos standards occidentaux, le voyage en train au Myanmar est tout à fait différent et représente une expérience unique de voyage.

Passage sur ce qui est probablement l'un des tronçons de train les plus impressionnants dans toute l’Asie : Le célèbre viaduc de Gotheik long de 700 mètres et plus long pont ferroviaire du pays. Sa construction a été finalisée en 1901 par American Pennsylvania Steel Co. Lentement le train avance sur ce pont de structure métallique qui enjambe un abime d`environ 300 mètres de hauteur. Après la traversée du viaduc Gotheik , arrêt à la station de Naung Cho pour la continuation de votre voyage à bord de notre véhicule à destination de Pyin-Oo-Lwin (Maymyo).

L’ancienne capitale de l'été britannique Maymyo est un endroit pittoresque de montagne et aussi une destination populaire pour des excursions en raison de son climat agréable. En dehors du jardin botanique mis en place par le colonel May, de nombreuses reliques architectoniques de la période coloniale anglaise sont toujours debout.

Curieusement, dans Pyin-Oo-Win vous rencontrez, ainsi que des bamars, de nombreux Népalais et des Indiens, dont les pères se sont installés après la Seconde Guerre mondiale.

Nuit à Maymo.

Jour 11:   MAYMYO – MANDALAY

Les nombreuses maisons coloniales du temps des Britanniques à Pyin Oo Lwin, Myanmar 

Autrefois connu sous le nom de Pyin Oo Lwin, Maymo est situé sur un plateau à plus de 1000 mètres d`altitude. En raison de son climat agréable et frais, la ville était la capitale d`été pendant l`époque coloniale britannique.

La bonne société coloniale y passait la saison chaude pour échapper à la chaleur et à l'humidité de Rangoon. Vous visiterez le matin un marché coloré où se réunissent de nombreuses minorités venues des montagnes environnantes. Continuation pour voir l`église de l`Immaculée Conception vieille de 100 ans. À ce jour, l`église sert toujours comme lieu de culte à la communauté chrétienne locale.

Tour de ville en calèche afin de mieux admirer les belles maisons de style coloniales, preuve de la présence passée des Britanniques dans la ville. En chemin vous apercevrez la magnifique tour Purcell (tour de l`horloge) présent de la Reine Victoria. Promenade dans le parc Kandawgyi, splendide parc botanique construit sous les ordres de Sir Harcourt Butler ancien gouverneur de la Birmanie en 1915/16. Le jardin national botanique de Kandawgyi s'étend sur 177 ha.

Il comprend notamment un jardin d'orchidées, une volière, un musée des papillons et une tour de 12 étages, dénommée tour Nan Myint, d`où l`on peut admirer la vue d'ensemble de ce merveilleux complexe.

Départ et nuit à Mandalay.

Jour 12:   MANDALAY – AMARAPURA – AVA - MANDALAY

Sur la Route antique de Birmanie, voyage au Myanmar

La ville de Mandalay se situe sur les rives du fleuve Irrawaddy, deuxième plus grand fleuve du Myanmar. Mandalay fut la capitale du Myanmar jusqu`en 1885 avant d`être remplacé par Rangoon. On surnommait Mandalay la « cité des joyaux », pour son jade réputé.

Transfert et excursion en bateau sur l'Irrawaddy jusqu’à Mingun (environ 45 minutes). En 1790, le roi Bodawpaya avait construit la pagode Mingun. Avec une hauteur de 150 mètres et une longueur latérale de 150 mètres, la pagode était censée devenir la plus grande du monde. Mais à cause de la mort du roi, elle n'a jamais été achevée. Juste à côté, il y a la cloche Mingun considérée comme la plus grande cloche intacte du monde. En calèche traditionnelle, nous nous rendons à Ava et ses impressionnantes ruines de la ville sur les bords du fleuve Irrawaddy. La ville d`Ava a été fondée en 1363 et fut par deux fois la capitale de ce qui est aujourd`hui le Myanmar.

 Départ pour Amarapura « la cité des immortels ». Visite de l`un des plus prestigieux monastères (Mahagandayone) du Myanmar qui abrite plus de 800 cents moines. À proximité se trouve le pont U- Bein construit en 1851 et entièrement en teck, il traverse le lac Taungthaman sur 1,2 km, ce qui en fait le plus long pont de teck du monde.

Jour 13:   MANDALAY – YANDABO

Voyage au village de Yandabo durant ce tour le long de la Route de Birmanie

Le matin, départ pour un magnifique point de vue sur la ville de Mandalay et de ses alentours. Visite du monastère Shwenandaw construit en bois avec de surprenantes sculptures et de la pagode Kuthodaw qui abrite « le plus grand livre du monde », les Écritures saintes bouddhistes inscrites sur 729 plaques de marbre.

Continuation du voyage avec différents arrêts pour observer le travail quotidien de la pierre, du bronze, du bois et surtout un atelier où sont fabriquées les feuilles d’or que l`on dépose sur une statue comme geste méritoire susceptible de générer un meilleur karma, dans une prochaine vie.

Arrivée au village de Yandabo situé sur les bords de l'Irrawaddy et est connu pour la fabrication traditionnelle de pots d'argile. Après la Première Guerre anglo-birmane (1823 – 26), le traité de paix de Yandabo y a été signé le 24 février 1826.

Installation à l`hôtel et nuit à Yandabo.

Yandabo village est situé sur les rives du fleuve Irrawaddy au Myanmar

Après un petit tour dans le village, vous apprendrez grâce à votre guide beaucoup de choses sur les us et coutumes de la population locale.

Par un ferry local, nous voyageons ensemble avec les habitants du village de Pan nyo. Le village de Pan nyo est connu pour ses beaux et puissants buffles d’eau ! Photos insolites garanties ! Retour à Yandabo.

Nuit idyllique au Yandabo Home Hôtel situé sur la rive de l’Irrawaddy. Cet hôtel de style traditionnel est toutefois bien équipé comme internet WiFi et la télévision par satellite.

Un petit déjeuner sur la terrasse juste à côté du fleuve Irrawaddy est une expérience inoubliable

Jour 14:   CROISIÈRE SUR L’IRRAWADDY POUR BAGAN

L’Irrawaddy est l’un des plus importants fleuves du Myanmar

Petit déjeuner dans une atmosphère détendue. Après cela, nous allons dans la direction de Bagan à un rythme tranquille dans un bateau sur l'Irrawaddy.

Avec une longueur de 2 170 km, l'Irrawaddy est le plus grand et le plus important fleuve du Myanmar. L'Irrawaddy commence au nord de Myktyina par la jonction des deux rivières de Maika et de Malika, qui, pour leur part, ont leur source dans l'État septentrional de Kachin et en partie en Chine.

Nous prenons une pause à Pakkoku, où vous visitez les grottes du temple à Kyauk Gu Ohnmin. Nous visitons également une usine où les chaussons birmans bien connus sont produits.

Vers 17 h, nous arrivons à Bagan. Nous sommes accueillis à la jetée et transférés à l'hôtel.

Nuit de séjour à Bagan.

Jour 15:   BAGAN

Plus de 2000 sites religieux se trouvent dans les environs de Bagan, Myanmar 

Avec plus de 2 000 temples et pagodes, Bagan est sans doute l'un des sites archéologiques les plus fascinants d'Asie. Avant l`invasion des troupes mongoles de Kubilaï Khan en 1287, le Royaume de Pagan était puissant et prospère. La plupart de ces bâtiments impressionnants de briques datent des XIe et XIIe siècles, quand Bagan était la capitale de l'influent premier royaume birman.

Vous visitez pagode Shwezigon, que le fondateur de Bagan, le roi Anawratha, avait construit au XIe siècle. Vous admirez les peintures murales du temple de Byauk Gyi, et visiterez aussi le temple Htilominlo. Le temple Htilominlo est le dernier temple construit à Bagan dans le style Bamar; il date de 1218. La visite au temple d'Ananda avec ses quatre Bouddhas debout reste un moment exceptionnel.

Après le déjeuner, une agréable promenade à travers le village de Myinkaba, connu pour ses ateliers traditionnels de laque Ware. Après cela, direction au temple Dhammayangyi le plus grand de Bagan. Ce temple colossal sous la forme d'une pyramide date de 1181 et a été construit par le roi Naratu. Il est intéressant de noter que lors de la construction du temple Dhammayangyi, aucun mortier n'a été utilisé, et après la mort du roi, il n'a jamais été achevé.

Jour 16:   BAGAN - YANGON

Transfert et vol (environ 1 heure) à destination de Yangon. Lors d'une visite guidée, nous allons explorer les sites de cette charmante ville sur la rivière Yangon. Jusqu'à 2009 Yangon était la capitale du Myanmar avant d’être transférée au cœur du pays à Naypyidaw.

La pagode Shwedagon, Yangon, Myanmar

Accueil et transfert à votre hôtel situé au centre-ville où se trouvent des bâtiments coloniaux impressionnants, un héritage de l'ancienne domination coloniale britannique. Les plus beaux bâtiments sont le long du fleuve dans la légendaire "Strand Road", où se trouve le fameux Strand Hotel.

Installation à l’hôtel. Promenade à pied afin de mieux découvrir cette ancienne ville coloniale. Visite de la pagode Sule et des quartiers chinois et indiens de la ville. Arrêt dans une maison de thé et dégustation des thés locaux. 

Visite de la célèbre pagode Shwedagon, moment magique de ce voyage. Le stupa en or de la pagode Shwedagon est le cœur du Bouddhisme au Myanmar. Le stûpa atteint la hauteur de 98 mètres.

Sa base est faite de briques recouvertes de milliers de plaques d'or et son diamètre à la base est de 43 mètres et son bulbe est recouvert de plus de 700 kg d'or. Il y aurait des reliques de 4 bouddhas. Le lieu est assez extraordinaire pour valoir à lui seul un voyage au Myanmar.

Nuit à Yangon

Jour 17:   DÉPART DE YANGON

Transfert à l`aéroport.

Fin de nos services.

 

Nous Contacter

Nous Contacter
Votre Now
Titre
Tour
(Si vous sélectionnez une date de voyage approximative, nous pourrons vous recommander des voyages sur mesure.)
Nombre de voyageurs?
Étoiles préférées
Additional Information
Quel est l’âge (en moyenne) du groupe?
Vous décririez-vous comme un voyageur à petit budget?
Message
7 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Plus de tours