9-11 days

Les Hauts Plateaux Tibétains du Sichuan Ouest

Des Pandas du Sichuan jusqu’au Shangri-La du Yunnan

Carte
CIRCUIT INDIVIDUEL & SUR MESURE
TOURS AU SICHUAN

Des paysages exceptionnels, des prairies à perte de vue, des troupeaux de yacks, de montagnes couvertes d’une neige éternelle, des monastères tibétains enthousiasmeront votre voyage. Ce tour commence dans la capitale du Sichuan Chengdu célèbre pour ses pandas et se termine au Shangri-La dans le Yunnan. Durant le circuit, vous traverserez les hauts plateaux tibétains du pays Kham à l’ouest du Sichuan pour atteindre le point culminant du voyage à 4696 m d’altitude.
 

Tour Information

VOYAGE EN CHINE DE CHENGDU (PROVINCE DU SICHUAN) AU SHANGRI-LA (PROVINCE DU YUNNAN)

Voyage sur les hauts plateaux tibétains de la province du Sichuan au sud-ouest de la Chine

Ce voyage passionnant commence dans la capitale du Sichuan Chengdu. Sichuan signifie quatre rivières et la plus célèbre est le Yang Tsé. Avec une population de plus de neuf millions d’habitants, la ville de Chengdu est considérée comme le centre de la Chine de l’Ouest par le gouvernement chinois.

Ces dernières années, la ville « des hibiscus » s’est développée de manière spectaculaire, gratte-ciels en verre, centres commerciaux, moyens de communication en font, une métropole moderne. Néanmoins, la ville a su conserver ses vieux quartiers historiques et touristiques. Ce contraste avec la ville moderne donne un charme supplémentaire à Chengdu.

La cuisine de Chengdu est également réputée dans toute la Chine pour ses saveurs épicées et parfumées. Parmi les nombreux plats originaires de la ville, on peut citer notamment la fondue du Sichuan, le gongbao jiding (dés de poulet aux cacahuètes) ou encore le huigou rou (viande grillée et choux servis dans une marmite)

Chengdu, la capitale de la province du Sichuan

Chengdu est également la ville natale du panda géant, mais elle séduira aussi le voyageur par ses nombreux temples et ses monuments historiques (comme les temples Wenshu et Daci, le site archéologique de Jinsha, Wuhou ci…).

La ville est jumelée depuis plus de trente ans avec Montpellier, mais reste relativement méconnue en France.

Ville moderne facile d`accès, point de départ parfait pour visiter la province du Sichuan, bonne hôtellerie et restauration, sites culturels, Chengdu est une étape incontournable lors de votre voyage dans la province du Sichuan.  

TOUR AU SICHUAN : DE CHENGDU AU VILLAGE DE SHANGLIZHEN

De la métropole de Chengdu le voyage se poursuit en direction du sud-ouest à deux heures de route vers le village de Shanglizhen. Premiers points de vue sur les sommets enneigés des montagnes Erlang. Le climat dans le bassin du Sichuan est caractérisé par des étés humides et doux et des hivers secs.

Le village de Shanglizhen dans l`ouest du Sichuan

Le village de Shanglizhen se trouve dans la région de Ya’ an. Autrefois, Shanglizhen était un comptoir commercial important sur la célèbre route du thé et des chevaux. Ce réseau routier antique de plus de 4000 km reliait principalement les provinces du Sichuan et du Yunnan à la région autonome tibétaine.

 Le thé était acheminé depuis des centaines d’années à dos de yacks, traditionnellement on le trouve sous forme de briques afin de faciliter la tâche du transport. Comme un bon vin, le thé se bonifie avec le temps. On peut ainsi boire des crus de thé de plus de 20 ans d’âge.

TOUR AU SICHUAN : SHANGLIZHEN / BASE DES PANDAS GÉANTS / YA’AN

La base des pandas géants de Bifenxia, province du Sichuan 

Continuation du voyage pour la base des pandas géants de Bifenxia. À environ deux heures de route de Chengdu, Bifenxia abrite la plus grande réserve de pandas géants du monde. Ouvert en 2003, cet établissement de plus de 400 hectares était au départ destiné aux pandas âgés.

Après le terrible tremblement de terre en 2008, non loin de la réserve des pandas de Wolong le centre de Bifenxia a été réhabilité. De par l’environnement naturel du lieu, c’est l’endroit idéal pour admirer le panda, animal considéré par les Chinois comme « trésor national ». C’est à Bifenxia que le panda est jugé apte à retourner à la vie sauvage.

À environ une heure de route de la station des pandas se trouve la ville de Ya ‘An. Pendant l’ère de Mao, la ville a été capitale de l’ancienne province du Xikang jusqu’en 1955. Ya’ An était un comptoir important sur la route du thé et des chevaux. La route était un point stratégique pour les relations entre la Chine et le Tibet d’où le surnom de la ville « la porte du Tibet ». Ya’ An est un excellent point de départ pour faire des excursions à Shanglizhen, Bifenxia, Leshan ou encore Emei Shan. 

VOYAGE AU MONT ERLANG DE YA’ AN À MOXI  

La pittoresque ville de Moxi (Moxizhen) dans l’ouest de la province du Sichuan

De Ya’ An départ vers l’ouest en direction de la montagne Erlang. En raison du nouveau tunnel, il n’est plus nécessaire de prendre la route dans son intégralité et ainsi pouvoir passer plus de temps à Moxi. De Shimian nous empruntons l’autoroute G5, le voyage de Ya’ An à Moxi prend environ 4 heures. Le mont Erlang rend durant le trajet le paysage très agréable.

D’après la légende, Erlang une divinité taoïste mordue par un serpent se serait transformée en montagne d’où le nom du mont. 

La petite ville de Moxi (Moxizhen) est connue dans toute la Chine à travers un événement historique. En 1935 lors de la longue marche, Mao Zedong, Zhou De et Zhou Enlai ont passé une nuit dans l’église de Moxi. Ils décidèrent lors d’une réunion de confirmer la prochaine cible stratégique de l’Armée Rouge et de s’en aller vers Luding où les soldats prirent le pont de la rivière Dadu afin d’échapper aux troupes nationalistes.

Pour les voyageurs occidentaux, l’église de Moxi est intéressante à visiter. Elle se trouve dans une bourgade de Moxi (Mozhi en tibétain). Construite par des missionnaires français en 1846 cette église catholique est dans le style européen. Le prix de sa visite vous coutera la modique somme de 10 RMB.

La ville de Moxi se situe au sud-ouest du Sichuan, au pied de la montagne Gongga et son sommet culminant à 7556 mètres

L’autre bonne raison de s’arrêter dans la petite ville de Moxi est la proximité de la montagne Gongga et de son parc national. De Moxi des bus transportent les visiteurs jusqu’au parc. De là on prend un téléphérique pour se rendre à 3500 mètres d’altitude. Vue spectaculaire sur la montagne Gongga haute de 7556 mètres, ce qui en fait la onzième montagne plus haute du monde et la plus élevée du Sichuan.  

VOYAGE DANS L’OMBRE DE LA MONTAGNE GONGGA DE MOXI À KANGDING ET XINDUQIAO

De merveilleux paysages entre Chengdu (Sichuan) et Zhongdian (Shangri-La, Yunnan)

Le voyage de Moxi à Kangding se caractérise par des paysages divers et variés du Sichuan occidental. Une route sinueuse prendra la direction du nord-ouest pour se rendre à Kangding dans l’ombre de la majestueuse montagne Gongga. Située au fond d’une gorge au bord de la rivière Zhepuo à 2560 mètres d’altitude, Kangding est le chef-lieu de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi.

La ville est surnommée « la porte du Tibet ». Dans le passé, Kangding était un centre commercial important, les caravanes échangeaient le thé de Chine contre le sel et les fourrures du Tibet. Au sud de Kangding à 50 kilomètres à vol d’oiseau se trouve l’imposant massif de la montagne Gongga (7556 mètres). À noter que Kangding dispose d’un aéroport, le deuxième plus haut du monde (4280 mètres d’altitude) et d’une piste de 4000 mètres.     

Continuation du voyage vers l’ouest pour la ville de Xinduqiao à 70 kilomètres de Kangding. Passage de tunnels et de cols jusqu’au plateau du Tibet. Sur cette partie du voyage, les panoramas sont tout simplement magnifiques. Dans le rétroviseur, les sommets enneigés majestueux de la montagne Gongga disparaissent laissant place à des étendues infinies et des horizons immenses du massif montagneux tibétain. Arrivée à Xinduqiao, drapeaux à prières colorés, prairies de yacks, stupas sont les premières indications que nous sommes bien en terre tibétaine. 

VOYAGE AU SICHUAN : DE XINDUQIAO À TAGONG

Voyage en Chine, province du Sichuan : Xinduqiao et la montagne Gongga 

Xinduqiao se trouve à 3450  mètres d’altitude dans une large vallée habitée par des yacks et des moutons. Le village constitué de maisons tibétaines est traversé par la rivière Liqi. Il est reconnu comme étant « le paradis des photographes » pour ses paysages très variés selon les saisons.

Xinduqiao est une excellente base pour découvrir le merveilleux environnement de la région (on vous recommande notamment Tagong). Il est facile de passer 2 à 3 jours dans le village, on y trouve aussi toutes sortes d’hôtels pour tous les goûts.

À une heure environ de route au nord de Xinduqiao se trouve la caractéristique ville tibétaine de Tagong. La ville est à 3700 mètres d’altitude enserrée de pâturages et de montagnes.

Pour ceux qui n’ont pas assez vu de monastère durant le voyage, nous vous recommandons de visiter celui de Tagong. La lamaserie de Tagong (Lhagang) appartient à la secte de Nyingmapa (bonnets rouges). Le monastère a été construit sous la dynastie Qing (1644-1911) et a miraculeusement échappé aux saccages de la révolution culturelle.

La colline de Tagong offre de magnifiques points de vue sur les verts pâturages, les troupeaux de yacks et de moutons, les montagnes enneigées, le monastère Lhagang, les maisons massives tibétaines du village et leurs drapeaux à prières.   

VOYAGE DE XINDUQIAO À LITANG, LE LONG DE L’AUTOROUTE TIBÉTAINE

Voyage dans la région Kham tibétaine à l’ouest du Sichuan.

Cette partie du voyage entre Xinduqiao et Litang va inspirer le voyageur par ses paysages spectaculaires et de rêves le long de l’autoroute tibétaine du sud. Ce tronçon fait partie de la route longue de 2413 kilomètres reliant Chengdu à Lhassa.

La construction de cette route a commencé en avril 1950 et a pris moins de cinq ans. La route fut baptisée « route de la liberté » et les premiers camions chinois arrivèrent à Lhassa le jour de Noël 1954.

Rénovée complètement récemment, la G318 nationale (nom de la route) est en très bon état. La moyenne d’altitude pour cette étape de 213 kilomètres sera entre 3500 et 4200 mètres d’altitude pour une durée de 4 heures.   

VOYAGE EN CHINE DANS LA PROVINCE OUEST DU SICHUAN : LA VILLE DE LITANG

Sur la route du Sichuan au Tibet se trouve la ville de Litang à plus de 4060 mètres d’altitude, elle est aussi appelée « haute ville du monde ». La ville est située dans le pays Kham, région du sud-est du Tibet historique. Litang est placée sous la juridiction de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi.

Une femme tibétaine avec son traditionnel moulin à prières. Litang, province du Sichuan.

Litang est aussi la ville où sont nés le 7e Dalaï-Lama (Kelzang Gyatso 1708-1757) et le 10e Dalaï-Lama (Tsultrim Gyatso 1816-1837). Petite promenade dans la ville puis visite du monastère de Litang, surnommé monastère de Maitreya. Datant de 1580 il a été construit sous la direction du 3e Dalaï-Lama (Sonam Gyatso). Avec une superficie de plus de 900 m2, cette lamaserie de la secte des bonnets jaunes (Gelugpa) est la plus importante de la région Kham tibétaine. En 1956, le monastère a été très endommagé par la révolution culturelle, en 2014 il a été victime d’un incendie, la plupart des bâtiments ont été restaurés récemment. Autour de Litang le rituel, des funérailles célestes ou enterrements du ciel sont encore souvent célébrés.

Ici le climat est plutôt dur. En hiver (de novembre à mars), il fait essentiellement froid et sec, la journée est souvent ensoleillée avec un beau ciel bleu. Le meilleur moment pour visiter Litang est de mars à novembre, les températures y sont agréables. Toutefois en juillet et en aout il pleut souvent avec de gros orages. 

TOUR AU SICHUAN : VOYAGE DE LITANG À DAOCHENG ET AU PARC NATIONAL DE YADING

Le col de la montagne du Lapin. Le point le plus haut du voyage sur le plateau tibétain entre Chengdu et le Shangri-La

Toujours plus haut, toujours plus impressionnant ! Cette partie du voyage est surement la plus belle en ce qui concerne les paysages. De Litang nous traversons des plateaux entourés de montagnes souvent enneigées. En quittant ces plateaux, nous passons à des paysages quasiment alpins avec des forêts colorées, des prairies verdoyantes et de nombreux lacs. Au loin on peut apercevoir les montagnes sacrées de la réserve naturelle et du parc national de Yading. Continuation vers Daocheng, où nous atteignons le point le plus haut du voyage, le col du lapin situé à 4696 mètres d’altitude.   

Derrière les montagnes Haizi, le voyage se poursuite en passant devant l’aéroport Daocheng /Yading le plus haut du monde (4411 mètres) situé dans la province autonome tibétaine du Ganzi dans la province du Sichuan. Avec deux vols quotidiens, il est possible de revenir en avion à Chengdu après la visite du parc national de Yading, il faut toutefois compter trois heures de la ville de Daocheng.

Pendant le voyage dans le parc national de Yading, visite du monastère Bangdu près de Daocheng, province du Sichuan, Chine

Situé à seulement 30 kilomètres de Daocheng, le monastère de Bangpu ou de Panphuk est originaire du 12e siècle et fait partie de la branche Gagyu du bouddhisme tibétain (les bonnets blancs). Détruit pendant la révolution culturelle, le monastère de Bangpu brille à nouveau de toute sa splendeur d’antan. L’attraction principale de cette lamaserie est la statue de Kanapa vieille de plus 800 ans, cette dernière a miraculeusement survécu aux destructions de la révolution culturelle. Kanapa fut le fondateur de la secte Gagyu.

Il n’y a pas si longtemps encore, Daocheng était un petit bourg isolé du monde extérieur comportant quelques maisons tibétaines. Le célèbre botaniste américain d’origine autrichienne Joseph Rock séjourna à Daocheng et explora les environs. De ses recherches, il rédigea en 1931 un article paru dans le National Geographic. Depuis que la nouvelle route a été achevée, Daocheng s’est énormément développé. Par contre, la ville se trouve à 75 kilomètres du parc national de Yading. Si vous n’avez pas à prendre le vol Daocheng-Chengdu, autant séjourner dans le village de Riwa situé à 35 kilomètres de l’entrée du parc. 

VISITE DU PARC NATIONAL DE YADING DANS LA PROVINCE DU SICHUAN, SUD-OUEST DE LA CHINE

Riwa est un excellent point de départ pour explorer le parc national de Yading. Le village est à moins d’une heure de l’entrée du parc et des cars s’y rendent à heure régulière. Même si Riwa a beaucoup changé ces dernières années avec l’arrivée massive des touristes, les autorités de la province ont appelé Riwa « le Shangri-La du Sichuan ».    

Le Lac du Lait (Milk Lake) à Yading fait partie d’un des nombreux centres d’attractions du parc national.

Le magnifique parc national de Yading s’étend approximativement sur 1300 km2 au sud-est de la province du Sichuan. Yading signifie « endroit ensoleillé » en tibétain. Dans le parc se dégagent trois montagnes sacrées par les Tibétains aux neiges éternelles : Chenesig, Chana Dorie et Rigsum Gonpo. Ces pics culminent entre 5958 et 6032 mètres d’altitude. 

Impossible de ne pas se laisser tenter par une promenade dans le parc national de Yading. Par exemple en deux heures à pied, vous pouvez aller au Lac des cinq couleurs et ensuite au Lac du Lait ou encore plus simplement marcher jusqu’au monastère Chong Gu et au Lac Lathso.

Il faut compter deux jours pour visiter le parc avec comme porte d’entrée le village de Riwa. On trouve à Riwa de nombreux restaurants, mais aussi beaucoup d’hôtels de toutes catégories, allant de la simple pension à l’hôtel cinq étoiles.

VOYAGE DU PARC NATIONAL DE YADING À XIANGCHENG

La pittoresque ville de Xiangcheng est connue dans toute la Chine pour ses délicieuses pommes

La petite ville de Xiangcheng est située à 70 kilomètres à l’ouest de Riwa et du parc national de Yading. Le voyage de Yading à Xiangcheng prend environ deux heures et demie. Tout au long de la route, on peut apercevoir des huttes en pierre qui servent après la fonte des neiges d’abris aux gens du pays à la recherche du fameux champignon-chenille.

Ce dernier représente une source de revenus importante. Ce champignon est connu pour ses vertus médicinales et est très prisé par les Chinois on l’appelle « l’or du Tibet ». 

Très bien structurée la ville de Xiangcheng est enserrée dans une vallée fertile. La blancheur des maisons tibétaines contraste avec l’environnement verdoyant des alentours. Les amateurs de fruits prétendent que les meilleures pommes de Chine viennent de la vallée de Xiangcheng.

Le voyage ne serait pas complet sans la visite du monastère de Xiangcheng. Ce monastère appelé Sangpi a été construit au 17e siècle et se trouve sur les hauteurs de la ville. Ce monastère qui appartient à la secte des bonnets jaunes (Gelugpa) est consacré à Trijang Rinpoche, professeur influent de 14e Dalaï-Lama.   
 

VOYAGE DU SICHUAN AU YUNNAN : DE XIANGCHENG À ZHONGDIAN (SHANGRI-LA)  

Zhongdian (Shangri-La) dans la province du Yunnan est la destination finale de ce voyage parti de Chengdu via les hauts plateaux tibétains de la province Sichuan.

Départ de la petite ville de Xiangcheng en direction du sud. Les paysages magnifiques compenseront le mauvais état de la route. Passage du col à 4300 mètres d’altitude de Daxueshan. Cette montagne est la frontière entre la province du Sichuan et du Yunnan. Vous quittez définitivement le Sichuan pour le Yunnan, le voyage continue sur une route sinueuse qui traverse de nombreux villages pour arriver à Zhongdian. La ville de Zhongdian (Gyelthang en tibétain) se trouve au nord-ouest de la province du Yunnan. Cette ville du Tibet oriental culmine à 3200 mètres d’altitude.

Depuis 2001, la ville porte le nom de Shangri-La, paradis terrestre décrit dans le roman de James Hilton « les horizons perdus » en 1933. Shangri-La est tiré du mot tibétain « Shambala » qui peut être traduit comme « la terre sainte de la paix ».

En arrivant à Zhongdian, le voyageur sera initialement surpris par la ville moderne qui contraste avec l’image du paradis décrit par James Hilton. Hôtels modernes, supermarchés, circulation, restaurants et restaurations rapides sont arrivés il y a bien longtemps. Mais la vieille ville de Zhongdian se montre conforme à l’image plutôt attendue que l’on peut se faire. Les vieilles maisons tibétaines et les hautes montagnes environnantes donnent à la vieille ville une atmosphère détendue et sont une invitation à prolonger son séjour.  

 POSSIBILITÉ D’EXTENSION À VOTRE CIRCUIT : LES GORGES DU SAUT DU TIGRE ET LA VIEILLE VILLE DE LIJIANG

Extension du Tour au Yunnan avec la visite des Gorges du Saut du Tigre

Vous pouvez ajouter 2 / 3 jours supplémentaires à votre voyage de Chengdu à Zhongdian (Shangri-La) en continuant vers Lijiang. La capitale de l’ethnie Naxi et ville classée par l’UNESCO se trouve à seulement 160 kilomètres de Zhongdian, soit à trois heures de route.

En chemin vous pouvez vous arrêter aux célèbres Gorges du Saut du Tigre, les plus profondes du monde. Pour les randonneurs il est possible de faire un trek de 2-3 jours. Ce trek offre des vues uniques sur le Yang Tsé et la montagne du Dragon de Jade haute de 5596 mètres.

La vieille ville de Lijiang est l’endroit idéal pour une pause et de se remémorer son voyage sur les hauts plateaux tibétains.



La vieille ville de Lijiang est située à 2400 mètres d’altitude au pied de la montagne du Dragon de Jade. L’entrée de la vieille ville coute actuellement 80 RMB. Depuis 1997, après un terrible tremblement de terre, la ville a été inscrite au patrimoine mondial de L’UNESCO. Surnommée « le grand encrier » à cause de ses nombreux canaux.

Il est agréable de flâner à travers les ruelles pavées, de traverser de petits ponts en pierre ou encore d’admirer les vieilles demeures Naxi. Il est recommandé de visiter Lijiang de bon matin avant l’arrivée massive des groupes de touristes. Pour ceux qui trouve la vieille ville trop touristique et trop bruyante, il y a toujours l’option de se loger au village de Suhe à 9 kilomètres au nord de Lijiang. 

LA MEILLEURE PÉRIODE POUR VOYAGER DE CHENGDU À ZHONGDIAN PAR LES HAUTS PLATEAUX TIBÉTAINS

Ce voyage traverse des zones climatiques variées. Le meilleur moment pour ce tour se situe entre le mois de mars et la mi-novembre. Concernant le parc national de Yading, la bonne période est de mars à juin et de septembre à novembre. En juillet et aout, il peut y avoir de grosses averses. En hiver la neige peut bouleverser le programme du tour, mais les mois d’hiver sont en contrepartie les mois où il pleut le moins.    

Tour Map

"....un voyage inoubliable....des paysages majestueux !..."

Jeanne & Claude de Lyon

 


"....Toujours aux petits soins pour nous notre guide Sonam nous a permis de découvrir deux provinces chaleureuses et fascinantes ..."

Famille Sorel de France

Tour Itinerary

Jour 1 : VOYAGE AU SICHUAN : CHENGDU-SHANGLIZHEN-BIFENGXIA-YA’AN

La pittoresque vieille ville de Shanglizhen dans le sud-ouest de la province du Sichuan, Chine

Voyage au départ de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan jusqu’au village de Shanglizhen.

Le pittoresque village de Shanglizhen était autrefois un comptoir commercial important pour les caravanes sur la route « du thé et des chevaux ». Depuis des centaines d’années, sur ce réseau routier antique de plus de 4000 km qui reliait principalement les provinces du Sichuan et du Yunnan à la région autonome tibétaine, le thé et bien d’autres marchandises étaient acheminés à dos de yacks.
Petite excursion autour du village. Visite du pont Erxian qui a été construit en 1776. On peut traduire littéralement « Erxian Qiao », le pont des deux immortels. La légende raconte que deux vagabonds se sont jetés du pont et se sont métamorphosés en deux pierres qui se trouvent dans la rivière en dessous du pont.

 

Visite de la base des pandas géants à Bifengxia, province du Sichuan, Chine

Continuation pour Bifengxia. Ouvert en 2003 cet établissement de plus de 400 hectares était au départ destiné aux pandas âgés.

Après le terrible tremblement de terre en 2008 non loin de la réserve des pandas de Wolong le centre de Bifenxia a été réhabilité. De par l’environnement naturel du lieu, c’est l’endroit idéal pour admirer le panda, animal considéré par les Chinois comme « trésor national ».

Les pandas passent leur journée à dormir et à manger. Ils consomment par jour jusqu`à 20 kilos de bambou, à l`age adulte il pèse entre 80 et 125 kilos.Départ et nuit à Ya’An

Jour 2:  YA’AN – MOXI (MOXIZHEN)

La montagne Gongga et le parc national Hailuoguo à proximité du village de Moxizhen, province du Sichuan, Chine

Continuation du voyage direction l’ouest à travers les montagnes Erlang, vers le village de Moxizhen. Ce dernier est le point de départ pour l’excursion au parc national du glacier Hailuoguo. Ce glacier provient de la montagne Gongga, plus haut sommet du Sichuan avec 7556 mètres. 

À une heure de route, les bus du parc vous déposeront au téléphérique. Celui-ci vous emmènera à environ 3500 mètres d’altitude. Par temps clair les panoramas sont magnifiques. Points de vue spectaculaires sur Gongga Shan (7556 mètres), onzième plus haute montagne au monde. Possibilité de se promener au pied du glacier puis retour en téléphérique.

Retour au village de Moxizhen et installation à l’hôtel.

Jour 3 :  DE MOXIZHEN - XINDUQIAO EN PASSANT PAR KANGDING

Voyage dans la province du Sichuan : L’église catholique de Moxizhen

Promenade dans le village de Moxizhen et visite de l’Église catholique construite dans un style typiquement européen par des missionnaires français en 1846. En 1935 lors de la longue marche, Mao Zedong, Zhou De et Zhou Enlai ont passé une nuit dans l’église de Moxi. Ils décidèrent lors d’une réunion de confirmer la prochaine cible stratégique de l’Armée Rouge et de s’en aller vers Luding où les soldats prirent le pont de la rivière Dadu afin d’échapper aux troupes nationalistes. 

Continuation du voyage pour la ville de Kangding située au fond d’une gorge au bord de la rivière Zhepuo à 2560 mètres d’altitude. Kangding est le chef-lieu de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi. La ville est surnommée « la porte du Tibet ». Déjeuner à Kangding.

Départ pour Xinduqiao, à l’arrière vous pouvez voir les sommets enneigés majestueux de la montagne Gongga qui disparaissent laissant place à des étendues infinies et des horizons immenses du massif montagneux tibétain. Arrivée à Xinduqiao (3450 mètres d’altitude), drapeaux à prières colorés, prairies de yacks, stupas sont les premières indications que nous sommes bien en terre tibétaine.

 Jour 4 :  XINDUQIAO : EXCURSION À TAGONG 

Voyage sur les hauts plateaux tibétains à l’ouest du Sichuan : Tagong

Départ pour la petite ville tibétaine de Tagong qui se trouve à une heure de route de Xinduqiao. Située à 3700 mètres d’altitude la ville est entourée de verts pâturages et de montagnes enneigées.

Visite du monastère de Tagong (Lhagang) qui appartient à la secte de Nyingmapa (bonnets rouges). Le monastère a été construit sous la dynastie Qing (1644-1911). Après la visite, nous montons une des nombreuses collines dominant Tagong afin de profiter du merveilleux panorama qui nous est offert.

Retour à Xinduqiao et fin d’après-midi de libre.

Jour 5:  XINDUQIAO – LITANG

Voyage sur les hauts plateaux tibétains à l’ouest du Sichuan : Tagong

Des steppes à l’infini, des nomades Kham avec leurs troupeaux de yacks, des fleuves et des lacs, des montagnes aux neiges éternelles, ses paysages spectaculaires et de rêves le long de l’autoroute tibétaine émerveilleront le voyageur.

Ce tronçon fait partie de la route longue de 2413 kilomètres reliant Chengdu à Lhassa. La construction de cette route a commencé en avril 1950 et a pris moins de cinq ans.Sur la route de Chengdu à Lhassa se trouve la ville de Litang à plus de 4060 mètres d’altitude, elle est aussi appelée « haute ville du monde ».a ville est située dans le pays Kham, région du sud-est du Tibet historique. Litang est placée sous la juridiction de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi.

Arrivée à Litang et installation à l’hôtel.

La ville de Litang se trouve à 4060 mètres d’altitude dans la province du Sichuan, Chine

Aux yeux des Tibétains, Litang est une ville importante. Le 7e Dalaï-Lama (Kelzang Gyatso 1708-1757) et le 10e Dalaï-Lama (Tsultrim Gyatso 1816-1837) y sont nés.

Visite du monastère de Litang, appelé monastère de Maitreya. Datant de 1580 il a été construit sous la direction du 3e Dalaï-Lama (Sonam Gyatso). Avec une superficie de plus de 900 m2, cette lamaserie de la secte des bonnets jaunes (Gelugpa) est la plus importante de la région Kham tibétaine. En 1956, le monastère a été très endommagé par la révolution culturelle, en 2014 il a été victime d’un incendie, la plupart des bâtiments ont été restaurés récemment.

Jour 6 : LITANG – RIWA (PARC NATIONAL DE YADING)

Voyage au Sichuan sur les plateaux du Tibet : Les paysages fascinants et sauvages sur la route de Chengdu à Zhongdian. 

Toujours plus haut, toujours plus impressionnant et plus beau !

De Litang nous traversons des plateaux entourés de montagnes souvent enneigées. En quittant ces plateaux, nous passons à des paysages quasiment alpins avec des forêts colorées, des prairies verdoyantes et de nombreux lacs. Au loin on peut apercevoir les montagnes sacrées de la réserve naturelle et du parc national de Yading. Nous atteignons le point le plus haut du voyage, le col du lapin situé à 4696 mètres d’altitude.   

Derrière les montagnes Haizi, le voyage se poursuit en passant à proximité de l’aéroport Daocheng /Yading le plus haut du monde (4411 mètres).

Le monastère de Bangpu (Panphuk Gompa) près de Daocheng, ouest de la province du Sichuan.

Visite du monastère de Bangpu ou de Panphuk qui est originaire du 12e siècle et qui fait partie de la branche Gagyu du bouddhisme tibétain (les bonnets blancs). Détruit pendant la révolution culturelle, le monastère de Bangpu brille à nouveau de toute sa splendeur d’antan. L’attraction principale de cette lamaserie est la statue de Kanapa vieille de plus 800 ans, cette dernière a miraculeusement survécu aux destructions de la révolution culturelle. Kanapa fut le fondateur de la secte Gagyu.

Continuation vers Daocheng, de la ville compter une bonne heure de route pour arriver à Riwa, point de départ idéal pour visiter le parc national de Yading.

Nuit à Riwa.

Jour 7 : LE PARC NATIONAL DE YADING

Le parc national de Yading : Une des nombreuses attractions de la province du Sichuan, Chine

Le magnifique parc national de Yading s’étend approximativement sur 1300 km2 au sud-est de la province du Sichuan. Yading signifie « endroit ensoleillé » en tibétain. Dans le parc se dégagent trois montagnes sacrées par les Tibétains aux neiges éternelles. Ces pics culminent entre 5958 et 6032 mètres d’altitude. 

Promenade dans le parc national de Yading.

En deux heures à pied (aller), vous pouvez aller au Lac des cinq couleurs et ensuite au Lac du Lait (cette marche de niveau assez facile nécessite toutefois une bonne condition physique). Par beau temps, le spectacle est tout simplement féerique.

Retour et nuit dans la petite ville de Riwa.

Jour 8: YADING – XIANGCHENG

Le parc national de Yading et ses magnifiques paysages dans la province du Sichuan, Chine.

De Riwa nous prenons les bus du parc national pour nous rendre au village de Long Ba. Petite promenade de 45 minutes (3 kilomètres environ) pour nous rendre au monastère de Chong Gu et à proximité d’un beau lac de montagne à l’eau pure et claire (Zhoma Lhatso). Retour à Riwa.

Dans l’après-midi départ pour la petite ville de Xiangcheng située à 70 kilomètres à l’ouest de Riwa. Au printemps, après la fonte des neiges on peut voir le long de la route, les gens du pays à la recherche du fameux champignon-chenille surnommé « l’or du Tibet ». 

Arrivée à Xiangcheng et installation à l’hôtel. Visite du monastère de la ville appelé Sangpi. Construit au 17e siècle il se trouve sur les hauteurs de la ville. Ce monastère qui appartient à la secte des bonnets jaunes (Gelugpa) est consacré à Trijang Rinpoche, professeur influent de 14e Dalaï-Lama.Nuit à Xiangcheng. 

Jour 9 : DE LA PROVINCE DU SICHUAN À LA PROVINCE DU YUNNAN, XIANGCHENG - ZHONGDIAN (SHANGRI LA)

Voyage du Sichuan au Yunnan, de Xiangcheng à Zhongdian (Shangri-La depuis 2001) 

Changement de province pour se rendre à Zhongdian avec un dernier passage pour ce tour d’un col de 4300 mètres.

La montagne Daxue est la frontière entre la province du Sichuan et celle du Yunnan. Très belles vues et pleins d’opportunités de faire des photos pour cette dernière partie du voyage. Déjeuner dans un restaurant local et continuation vers Zhongdian.

Arrivée en fin d’après-midi. Depuis 2001, la ville porte le nom de Shangri-La, paradis terrestre décrit dans le roman de James Hilton « les horizons perdus ». Cette ville du Tibet oriental culmine à 3200 mètres d’altitude.

Installation à l’hôtel.

Jour 10:   ZHONGDIAN (SHANGRI LA)

Transfert à l’aéroport.

Tour à bicyclette au bord du lac Napa à proximité de Zhongdian (Shangri-La), province du Yunnan est une expérience inoubliable.

Suggestions pour une extension de votre circuit de Chengdu à Zhongdian (Shangri-La) :

Vous pouvez rester une nuit supplémentaire au Shangri-La et ainsi faire un tour à vélo autour du beau lac Napa. Le lac Napa est un lac naturel situé à une dizaine de kilomètres de Zhongdian. De nombreux villages tibétains sont établis aux alentours du lac avec leurs maisons en bois à deux niveaux et leurs grands séchoirs à céréales. D’octobre à mars, on peut observer la grue à cou noir, espèce d’oiseau rare vivant entre 3000 et 5000 mètres d’altitude. Pour le tour du lac à bicyclette, il faut compter environ 4 heures.

Une autre option est de rajouter 2 ou 3 jours à votre voyage pour vous rendre à Lijiang via les célèbres Gorges du Saut du Tigre. La vieille ville de Lijiang se trouve à 160 kilomètres au sud de Zhongdian, il faut compter environ 3 heures de route. En chemin vous pouvez vous arrêter aux Gorges du Saut du Tigre. On peut observer le Yang Tsé se faufiler bruyamment dans la partie la plus étroite des gorges (25 mètres). C’est ici que le tigre a sauté pour échapper aux chasseurs.

L’endroit est particulièrement spectaculaire de juillet à septembre quand le niveau du fleuve est au plus haut. Coincées entre les montagnes de Haba et du Dragon de Jade (plus de 5000 mètres), les gorges mesurent 16 km de long et sont parmi les plus profondes du monde. Pour ceux qui souhaitent pratiquer une activité sportive et qui aiment la randonnée, nous pouvons proposer un trekking de 1,2 ou 3 jours à travers les gorges. Vous emprunterez la route du haut avec des panoramas époustouflants et uniques sur le fleuve au sable d’or (le Yang Tsé) et les sommets enneigés de la montagne du Dragon de Jade. Cette randonnée est renommée à travers toute la Chine et bien au-delà du pays. 

La vieille ville de Lijiang, province du Yunnan, Chine 

Des célèbres Gorges du Saut du Tigre, départ pour la capitale de l’ethnie Naxi Lijiang. La ville est à 2400 mètres d’altitude et se situe au pied de la majestueuse montagne du Dragon de Jade (5596 mètres). À la manière d’un encrier qui se renverse, Lijiang est parcourue de canaux. Se promener dans ce labyrinthe est un véritable régale, ponts en pierre, maisons en bois rouge avec leurs tuiles en argile, on fait de Lijiang une ville classée patrimoine mondial de L’UNESCO en 1997.  

De nombreux vols directs sont au départ de Lijiang comme : Kunming, Shanghai, Beijing, Chengdu ou encore Guangzhou. Ce tour est aussi réalisable dans le sens inverse, au départ de Lijiang ou de Zhongdian via les hauts plateaux tibétains pour se terminer à Chengdu la capitale du Sichuan, ville natale des pandas géants.

 

Nous Contacter

Nous Contacter
Votre Now
Titre
Tour
(Si vous sélectionnez une date de voyage approximative, nous pourrons vous recommander des voyages sur mesure.)
Nombre de voyageurs?
Étoiles préférées
Additional Information
Quel est l’âge (en moyenne) du groupe?
Vous décririez-vous comme un voyageur à petit budget?
Message
14 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Plus de tours